Rejoingnez nous

Actualités

Idrissa Seck, très endetté: Le leader de Rewmi aurait vendu sa capitulation, à coup de 30 millions FCfa mensuels

Alors que tout était programmé pour faire d’Idrissa Seck le chef de l’opposition, voilà que le leader du parti Rewmi atterrit au Conseil économique, social et environnemental (Cese). La raison serait très simple. Selon nos confrères de « LII Quotidien », Idrissa Seck serait dans des difficultés financières.

«Le président Sall aurait eu plus qu’il n’espérait de son principal challenger, sorti deuxième de la dernière présidentielle. La chance a commencé à sourire à Macky Sall quand il a eu vent des difficultés financières dans lesquelles surfait l’ex-maire de Thiès, endetté et pressé par ses bailleurs. En effet, Idrissa Seck aurait beaucoup de peine à rembourser des dettes contractées auprès de ses banques. Des crédits destinés à la construction d’un institut de formation. Il aurait donné, comme garanties, pas moins de trois de ses villas », peut-on lire dans les colonnes du journal

Et le projet ayant tardé à se réaliser, les difficultés financières se seraient accumulées pour le président de «Rewmi», avant que Macky Sall ne vienne à la rescousse. Le chef de l’Etat se serait engagé à rembourser les dettes d’Idy qui se chiffreraient à des centaines de millions de FCfa. D’ailleurs, le contact entre les deux hommes daterait de bien avant la Covid-19, avec en prime une enveloppe de 30 millions de FCfa que le chef de l’Etat aurait commencé à lui filer chaque mois.

Malick Gakou est cité comme étant le principal artisan de ce deal. On se demande d’ailleurs pourquoi ce dernier n’a pas été nommé dans le nouveau gouvernement. A moins qu’une autre récompense l’attende, suggère le journal.

Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revue de presse

PUB POUR DON

Publicité e

Vidéos

PLUS DANS LA RUBRIQUE Actualités